Spibook ebook chrétiens gratuits

Charles Spurgeon

19 juin 1834 - 31 janvier 1892

Portrait de Charles Spurgeon

Son père, James Spurgeon, et son grand-père, John Spurgeon, étant pasteurs, il fut élevé dans la connaissance de l'Évangile. Cependant, c'est en chemin vers un rendez-vous qu'une tempête de neige le força à rentrer dans une église méthodiste de Colchester et qu'il décida de se convertir au christianisme, chose faite en mai 1850, quelques jours avant ses seize ans.

En octobre 1851, il devint pasteur à l’Église baptiste de Waterbeach, dans le Cambridgeshire et se fit remarquer pour un style et une aisance bien au-dessus de la moyenne. Trois ans plus tard, en 1854, à seulement vingt ans, il fut appelé pour prêcher à l'église de New Park Street Chapel, à Londres, auparavant dirigée par le théologien baptiste John Gill.

Ses prédications attirent les foules, et l'église devint rapidement trop étroite pour la congrégation. À vingt-deux ans, Spurgeon était le prédicateur le plus couru du moment, et prêchait régulièrement devant des foules allant jusqu'à 10 000 fidèles. En 1861, il s'installa définitivement au Metropolitan Tabernacle, un bâtiment de 5 000 sièges (avec 1 000 autres places debout).

Baptiste et calviniste, Spurgeon était surnommé « le Prince des prêcheurs » dans la tradition puritaine, et était également apprécié des presbytériens et congrégationalistes, avec lesquels il s'opposa pourtant farouchement sur la question du baptême des enfants (qu'il rejetait, malgré son propre calvinisme).

Ses sermons, publiés chaque semaine, étaient des ouvrages populaires. Au moment de sa mort, plus de 3 600 d'entre eux étaient en circulation, en sus de 49 volumes de commentaires, proverbes, anecdotes et prêches divers. Il rédigea également un magazine mensuel, et fonda un collège pour les pasteurs (fondé en 1857, initialement Pastors' College il fut renommé Spurgeon's College en 1923), deux orphelinats, un foyer pour personnes âgées, une société de colportage biblique et plusieurs postes missionnaires. La légende prétend qu'à la mort du Docteur David Livingstone on trouva parmi ses effets personnels une version vieillie et abîmée d'un des sermons de Spurgeon, avec une note manuscrite sur la première page : « Très bon, D.L. »

Spurgeon se maria en 1856 et eut deux fils (Charles et Thomas) de sa femme Susannah. De santé fragile, affligé de rhumatismes, de goutte et de néphrite, il faisait de fréquents séjours à Menton dans le Sud de la France pour récupérer. C'est là qu'il s'éteignit en 1892.

Ebooks de Charles Spurgeon

Inscrivez-vous
à la mailing-list

Si vous souhaitez être tenu au courant de toute nouvelle publication.

Formulaire de contact

Pour toute question, pour signaler une erreur, un bug, une faute de frappe, merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.


* Tous les champs sont obligatoires



Paypal