Spibook ebook chrétiens gratuits

Jeanne Guyon

13 avril 1648 - 9 juin 1717

Portrait de Jeanne Guyon

Jeanne-Marie Bouvier de La Motte, appelée couramment madame Guyon, née à Montargis le 13 avril 1648, morte à Blois le 9 juin 1717, est une mystique française, catholique et laïque. Du quiétisme de Miguel de Molinos, elle retient le « pur amour », un amour de Dieu désintéressé, c'est-à-dire non corrompu par la perspective d'une récompense, par un espoir de salut.

Très en vue dans la haute société parisienne, elle se constitue un cercle de disciples, au nombre desquels Fénelon. Elle dispense également son enseignement dans le pensionnat de Saint-Cyr, d'où madame de Maintenon finit par l'écarter.

Bossuet se montre d'abord indulgent. Puis, craignant une baisse de la pratique religieuse, ainsi qu'une perte d'autorité des dogmes et du clergé, il prend bientôt parti contre madame Guyon dans la querelle française du quiétisme. Les écrits de madame Guyon sont examinés en 1694 et 1695 lors des conférences d'Issy, qui s'achèvent sur une sévère condamnation du quiétisme. Madame Guyon est emprisonnée. Resté fidèle à son inspiratrice, Fénelon entre en lutte contre Bossuet, ce qui lui vaut sa disgrâce.

Au XXIe siècle, l'influence de madame Guyon est assez peu sensible chez les catholiques. Elle se rencontre surtout en milieu protestant — principalement en Suisse, chez les piétistes d'Allemagne du Nord et chez les méthodistes anglo-américains.

Inscrivez-vous
à la mailing-list

Si vous souhaitez être tenu au courant de toute nouvelle publication.

Formulaire de contact

Pour toute question, pour signaler une erreur, un bug, une faute de frappe, merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.


* Tous les champs sont obligatoires



Paypal