Spibook ebook chrétiens gratuits

Rudolf Brockhaus

13 février 1856 - 19 septembre 1932

Portrait de Rudolf Brockhaus

Rudolf Brockhaus était le cinquième enfant de Carl Brockhaus, le père fondateur du mouvement des Frères allemands, et de sa femme Emilie née Löwen.

Après avoir obtenu son diplôme du lycée d'Elberfeld, Rudolf Brockhaus a effectué un apprentissage technique à Mülheim an der Ruhr et à Elberfeld avant de rejoindre le régiment de grenadiers "Königin Olga" à Stuttgart en tant que volontaire pour un an. Pendant cette période, il a assumé ses premières fonctions de prédicateur dans la congrégation des Frères de Stuttgart ("fermée"). Encouragé par cela, il abandonne son projet initial de faire une école supérieure de construction après son service militaire et rejoint la maison d'édition de son père, où il prend rapidement la direction de la revue évangélique Samenkörner et contribue à la révision en cours de la Elberfelder Bibel. En outre, il assure de plus en plus de services de prédication et de pastorale dans les congrégations de Frères, parfois avec des "Frères" plus âgés (par exemple, il a accompagné une fois John Nelson Darby lors d'un voyage en Suisse).

En 1881, il épouse Therese Scheidt (1858-1951) de Mülheim, la fille de son ancien professeur. Douze enfants sont nés de ce mariage.

Vers 1890, Rudolf Brockhaus a repris de son père la publication de l'Ambassadeur du Salut in Christo, la principale revue d'enseignement des "frères fermés" allemands. En 1894, il enregistre pour la première fois la maison d'édition de son père sous le nom de R. Brockhaus Verlag.

Au cours des presque quatre décennies suivantes, jusqu'à sa mort, Rudolf Brockhaus s'est imposé comme le leader décisif des "frères fermés" en Allemagne. Par ses nombreux essais dans le Messager, qui étaient souvent publiés sous forme d'imprimés séparés, ainsi que par ses discussions écrites avec des chrétiens qui pensaient différemment (par exemple avec les Églises évangéliques libres en 1912/13 ou avec les "frères ouverts" en 1920-27), il a eu une influence durable sur la théologie et la compréhension de soi des "frères fermés". Son style clair et systématique fait de ses écrits des ouvrages de référence pour de nombreux "frères fermés" jusqu'à ce jour. Il excellait également en tant qu'auteur et traducteur de chants ; les recueils de chants Geistliche Lieder und Glaubenslieder utilisés par la plupart des congrégations de Frères contiennent onze textes de lui.

Après la mort de Rudolf Brockhaus, son fils aîné Wilhelm (1882-1964) a repris la direction de la maison d'édition et la rédaction du Messager, sans toutefois exercer une autorité pédagogique comparable.

Inscrivez-vous
à la mailing-list

Si vous souhaitez être tenu au courant de toute nouvelle publication.

Formulaire de contact

Pour toute question, pour signaler une erreur, un bug, une faute de frappe, merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.


* Tous les champs sont obligatoires



Paypal